Nos poils et l'épilation : quelle repousse sur quelle zone ? Les poils, à quoi ça sert ? Réponses du Docteur Pannetier

Les poils, à quoi ça sert ? Réponses du Docteur Pannetier

SHARE
chair de poule
La chair de poule expliquée par les Shadoks

Grande nouvelle : j’ai pu interviewer le Dr Monique Pannetier, spécialiste du poil sous toutes ses formes ! Elle me fait l’honneur de répondre à plusieurs questions sur notre bête noire à toutes et à tous : les poils.

Quelle est donc l’utilité de nos poils ?

Suite à mon premier article sur l’utilité de nos poils, j’ai cherché à en savoir un peu plus auprès d’un médecin spécialisé sur la question.

Je vous livre ses réponses :

 

Ci-dessous le contenu textuel de la vidéo, ainsi que quelques compléments d’informations 

Le Docteur Monique Pannetier, spécialiste de l’épilation électrique définitive (à Paris 8ème) nous présente les 7 éléments de réponse à cette question :

  1. les poils, éléments de différenciation sexuelle
  2. les poils, régulateurs de la température
  3. les poils, éléments d’information
  4. les poils, comme protection du corps
  5. les poils ont une fonction de drainage
  6. les poils, marquage de notre odeur
  7. les poils et la glande sébacée

 


1- Les poils, élements de différenciation sexuelle

Poils chez les hommes et les femmes
Répartition des poils chez les hommes et les femmes

 

1ère chose, que tout le monde remarque, les poils sont des éléments de différenciation sexuelle.

Chez les hommes, il y a une pilosité beaucoup plus marquée :

  • sur la partie inférieure du visage
  • sur la ligne médiane du corps (du sternum à l’ombilic)
  • et le triangle supérieur (de l’ombilic au pubis) qui va donner un losange pubien chez un homme
  • sur l’aréole des seins

Chez la femme la pilosité est principalement située au niveau du losange pubien.

2- les poils, régulateurs de la température

chair de poule
La chair de poule expliquée par les Shadoks

 

Il ne s’agit pas d’être protégé du froid.

Dans zones très chaudes, comme par exemple dans le bassin méditerranéen, les gens ont souvent plus de poils que dans les grands nord, puisque cela fait bien longtemps que l’on se sert de vêtements, de fourrures, depuis les cavernes.

En revanche, s’il fait très froid, par un mécanisme assez complexe, il va y avoir la chair de poule (un petit muscle fait se redresser le poil). Et au moindre de contact, cela va déclencher des frissons, c’est-à-dire des contractions musculaires – principalement sur les muscles du dos – qui vont générer une augmentation de température.

Et cela permet de pas refroidir le corps quand il est exposé à un milieu trop froid.

 

La chair de poule intervient aussi dans les émotions fortes (positives ou négatives), on peut avoir ce mouvement d’horripilation , comme si les poils nous mettaient dans un état d’hypervigilance sur ce qui nous entoure.

3- les poils, éléments d’information

La peau a des corpuscules sensitifs qui permettent de donner une indication quand le poil bouge.

Aussi, lorsque n’importe quel petit prédateur (moucheron, moustique…) s’approche de la peau sans la toucher, ils font alors vibrer le poil.

Nous sommes donc aussitôt informés et pouvons nous défendre.

Les poils : peau en coupe
Les poils : peau en coupe
(Cliquer pour agrandir)

4- le poils, élément de protection

Le poil est un élément de protection dans la mesure où il crée une interface.

Par exemple, pour les poils pubiens, cela crée une interface entre la muqueuse et l’extérieur, ce qui permet d’éloigner tous les petits corps étrangers, et de nous protéger.

poils : protection contre les germes
les poils, une protection contre les germes

D’autant plus que les sous-vêtements sont désormais synthétiques, ils ne sont donc plus bouillis et il reste des germes.

Idem pour les jeans que l’on ne fait pas bouillir et qui ne sont pas repassés : non seulement le contact est un peu rêche et en plus c’est bourré de germes.

Donc quand on n’a pas du tout d’interface, on a une augmentation des petites infections.

5- les poils, fonction de drainage

Quand on pense que l’on transpire plus à cause des poils, c’est pas tout à fait vrai : la plupart du temps, les poils ont plutôt une fonction de drainage de la transpiration.

1/3 des glandes sébacées qui font la transpiration vont se jeter dans le poil, mais les 2/3 restants sont à même la peau. Et ce liquide, la transpiration, qui nous permet d’éliminer la chaleur supplémentaire de façon à ce que le corps ne se mette pas à bouillir, est drainé vers l’extérieur par les poils.

C’est aussi très net au niveau des sourcils. Les sourcils ne sont pas un marquage sexuel (homme et femme en ont) et ils ont pour fonction de drainer de façon à ce que la vision et l’oeil ne soient pas altérés par la transpiration  qui coule du front.

le poil draine la transpiration
le poil draine la transpiration
C’est très net au niveau des sourcils, pour éviter que la vue ne soit altérée

C’est donc un drainage.

Donc ce n’est pas parce qu’on a un nombre plus important de poils qu’on transpire plus abondamment ?

Non. ça peut créer un micro-climat où les bactéries vont se développer plus, mais ça sous-entend alors qu’on ne se lave pas.

Quand on se lave, il n’y a pas de problème.

6- Les poils, marquage de notre odeur propre

Dans certaines zones du corps – notamment les aisselles et le pubis – se rajoute, se jetant dans le poil, une petite glande qui donne un marquage de notre odeur, différente d’une personne à l’autre (aussi différente que le sont les groupes sanguins, par exemple).

Chacun a un marquage d’odeur qui lui est propre.

les poils, marquage de l'odeur
certains poils sont des marqueurs de notre odeur

 

C’est peut-être cela qui fait dire aux femmes qui s’épilent qu’elles ont moins d’odeur, parce qu’elles retirent un tout petit peu l’impact de cette glande, mais il n’y a rien de certain là-dedans..

L’odeur est liée à une macération bactérienne, ce qui n’a rien à voir avec le nombre de poils.

7- Glande sébacée

C’est une petite glande qui se jette dans le poil. Elle va former un petit film lipidique – c’est-à-dire un film gras – qui va sortir pour aller se mettre à la surface de la peau et former une protection qu’aucune crème, aussi sophistiquée soit-elle, ne pourra jamais donner.

glande sébacée du poil
la glande sébacée se jette dans le poil

 

Quand cette glande sébacée s’emballe – souvent pour des raisons souvent hormonales – ça donne de l’acné, mais lorsqu’elle fonctionne correctement, elle constitue la meilleure protection qui soit pour notre peau.

 

Mais elle protège de quoi exactement ?

 

Elle protège :

  • des variation de température : quand on entre dans une pièce où il fait très chaud alors que dehors il faisait -5°C, il y a une variation de température. Le film lipidique créé par cette glande permet de faire tampon et d’amoindrir la variation de température.
  • elle crée un film protecteur : les impuretés vont se mettre dedans et attaqueront donc moins la peau.

D’ailleurs, lorsqu’on se nettoie on retire l’ensemble.

Cette glande produit donc un film gras qui va protéger et isoler la peau. Elle va permettre également de créer un milieu favorable à la flore de la peau – constituée de elle-même de petites bactéries.

Lorsqu’on se lave trop, on crée des irritations liées à la suppression de cette protection, mais aussi parce que la flore est abîmée.

 

 

donc, vous l’avez compris, nos poils ont une réelle utilité finalement. Toutefois, libre à vous de sévir en mode définitif, ou simplement à l’aide des meilleurs épilateurs électriques testés sur ces pages 😉

Néanmoins, n’oubliez pas que tous ces poils ont réellement une fois

 

Les poils, à quoi ça sert ? Réponses du Docteur Pannetier
4.4 (88.8%) 25 votes

4 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here