Nos poils et l'épilation : quelle repousse sur quelle zone ? La repousse des poils selon les différentes zones du corps

La repousse des poils selon les différentes zones du corps

SHARE
pied Hobbit poilu
Un pied de Hobbit (très poilu)

Un article pour expliquer en termes clairs et simples comment se régule la repousse des poils, selon les différentes parties du corps humain.

Des réponses apportées par le Dr Monique Pannetier, spécialiste de l’épilation définitive.

 

De moins en moins de poils sur les jambes ?

N’avez-vous jamais eu une copine qui vous faisait ce genre de remarque :

Mais je ne te comprends pas, moi je me suis toujours épilé les jambes, et j’en ai de moins en moins… je n’en ai même plus du tout sur les mollets !

 

D’après le Dr Pannetier, en matière d’épilation, plus on s’approche du pied – pied non inclus – plus il y a comme une sorte de « gradient de réactivité » :

  • au niveau de la cheville les poils disparaissent : il n’y a presque plus rien au bout d’un certain nombre d’années
  • et il y a une sorte d’inversion lorsqu’on se rapproche du niveau du genou : au-dessus du genou, les poils qui ont été arrachés vont repousser de plus en plus dru.

 

Donc, en résumé, même si l’on utilise la même technique d’épilation sur cette partie du corps – c’est-à-dire sur le membre inférieur (la jambe) – en fonction de l’hormono-dépendance, elle va réagir de façon tout à fait différente :

  • sur le mollet et surtout la cheville, le nombre de poils va diminuer (il faut tout de même compter parfois plusieurs dizaines d’années pour que cela soit réellement visible)
  • sur la cuisse et surtout sur la zone qu’on appelle le maillot, le nombre de poils va fortement augmenter.

 

Le pied, zone hormono-dépendante

Le pied est l’exception : puisqu’il s’agit d’une zone très hormono-dépendante (les hommes en ont beaucoup plus que les femmes), l’arrachage de poils sur cette zone du corps va créer une stimulation non négligeable qui va malheureusement générer, à terme, une jolie petite pilosité.

pied Hobbit poilu
Un pied de Hobbit (très poilu)

 

De là à se transformer en Hobbit, il n’y a qu’un pas 😉

 

Zones du corps hormono-dépendantes

Les zones hormono-dépendantes sont les zones du corps qui permettent de faire la distinction hommes/femmes au niveau de la pilosité.

Ce sont les zones suivantes :

  • la partie inférieure du visage : lèvres, menton, maxillaire, pattes, cou
  • la ligne médiane
  • les aréoles des seins
  • la zone supérieure du ventre (le triangle pubien féminin)
  • la zone interne et postérieure des cuisses
Pilosité hommes / femmes
Pilosité hommes / femmes

 

Une femme qui va faire de l’épilation sur ses membres inférieurs – que ce soit à la cire, au fil, au caramel, à la pince et même à l’épilateur électrique – aura la surprise de constater après quelques temps :

  • qu’elle n’aura plus de poils au niveau des chevilles (zone peu homono-dépendante)
  • que sa pilosité va également diminuer en-dessous du genou
  • mais qu’en revanche, sa pilosité sera très stimulée au niveau des cuisses et encore plus au niveau de la zone interne et postérieure de la cuisse.

 

Des sous-vêtements de plus en plus échancrés

Ces informations ont pu être constatées de façon expérimentale, puisqu’avant 1981, les femmes portaient exclusivement des sous-vêtements de type « Petit Bateau » :

sous-vêtement Petit Bateau peu échancré
sous-vêtement « Petit Bateau » (peu échancré)

 

Vers 1984-1985 sont appararus les sous-vêtements échancrés (de types sous-vêtements brésiliens), qui ont rapidement détrôné les Petit Bateau. Les femmes ont donc commencer à s’épiler plus, ce qui a engendré une augmentation de la pilosité sur la zone interne des cuisses :

J’en ai de plus en plus et ça descend de plus en plus bas.

Donc sur les zones hormono-dépendantes, pas d’arrachage quelle que soit la formule d’épilation utilisée (que ce soit fait de façon individuelle à la pince ou bien de façon globale au fil, à la cire, au caramel… etc) car cela ne va faire que stimuler les poils.

Le remède finira par être pire que le mal et vous risquez de vous retrouver dans une vraie spirale infernale.

Selon le Dr Pannetier, sur ces zones-là précisément, il vaut mieux couper (voire raser) que pratiquer l’arrachage.

 

En espérant que ceci vous éclaire sur la repousse de nos poils 😉

 

La repousse des poils selon les différentes zones du corps
3.1 (62.31%) 26 votes

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here