Epilation définitive La lumière pulsée, j’ai testé, je vous raconte !

La lumière pulsée, j’ai testé, je vous raconte !

SHARE
mollet après lumière pulsée
mollet après lumière pulsée

Voici un article à classer dans la catégorie de ceux sur l’épilation dite définitive, puisque Julia va nous expliquer son expérience d’épilation avec la lumière pulsée.

Il s’agira ici de questions-réponses sur ce thème, si vous souhaitez ajouter d’autres questions, n’hésitez pas à m’en parler en commentaire, je me ferai un plaisir de poser des questions subsidiaires 🙂

Julia a testé la lumière pulsée : témoignage

Voici donc une petite série de questions que j’ai pu poser à Julia, afin qu’elle nous raconte son expérience sur l’épilation à la lumière pulsée.

Quand as-tu fait l’épilation à la lumière pulsée ?

J’ai fait de l’épilation à la lumière pulsée en 2012, à 33 ans, parce que j’étais à fond sur Groupon et à fond anti-poils.

Il y avait des deals sur Groupon qui étaient assez avantageux économiquement (dans les 200 € les 6 séances).

Direction une clinique à Alma Marceau. Les séances étaient espacées de 6 semaines.

J’ai donc commencé en hiver 2011, pour être débarrassée des poils en été et batifoler jambes nues sans avoir à me soucier de l’épilation cire ni de l’épilateur ni du rasoir Bic rose.

Et pour ceux et celles qui s’en soucient encore, n’hésitez pas à aller regarder notre sélection des meilleurs épilateurs électriques pour hommes et femmes selon la zone du corps ciblée.

Comment fonctionne ce type d’épilation ?

fonctionnement de la lumière pulsée
Explication du fonctionnement de la lumière pulsée

 

  • La mélanine des poils absorbe la lumière envoyée par l’appareil
  • La chaleur produite désactive le follicule pileux
  • Le poil tombe et ne repousse plus

Comme ce n’est pas considéré comme un acte médical, ce type d’épilation se pratique en général dans les centres esthétiques.

Avant la séance, on rase les poils de la zone concernée (environ 2 à 3 jours environ avant, pour que le poil soit dru et foncé).

Sur quelles zones du corps as-tu effectué cette épilation ?

Initialement, je voulais faire les jambes entières et le maillot. Etant de carnation claire avec des poils blonds foncés, ça devait être idéal.

Mais les poils des cuisses étaient un peu trop fins donc elles m’ont déconseillé d’essayer.

Je me suis ensuite rabattue sur le maillot, mais au bout de 3 séances, je me tordais de douleur donc j’ai arrêté.

Aujourd’hui avec du recul, je ne regrette pas car comme me l’avait dit une esthéticienne par la suite « oui quand on vieillit, tout tombe, alors parfois, c’est bien d’avoir des poils qui cachent ! » 😉

Au final, je n’ai donc fait que la partie inférieure des jambes : les mollets 🙂

Puis, dans un autre institut, je me suis attaquée aux genoux et aux aisselles.

un poil après la lumière pulsée
Un petit poil résiduel… tout seul sur le mollet après l’épilation à la lumière pulsée

 

Est-ce que ça fait mal ?

Alors, au niveau du maillot, oui, excessivement ! Je n’ai pas supporté plus de 3 séances 🙁

En revanche, sur les mollets par exemple, ça picotait mais c’était tout à fait supportable.

 

Combien de séances a-t-il fallu ?

Après les premières séances, j’ai tout de suite remarqué que ça ne repoussait plus aussi rapidement.

Puis ça a stagné vers la 4ème et 5ème séance. Aussi sans doute parce que la personne qui me faisait la lumière pulsée était partie et avait été remplacée par quelqu’un de moins expérimenté… et aussi, parce qu’ils avaient changé de machine 😉

En tout, ça m’a pris 8 ou 9 séances. Le seul bémol : ils ont considéré que le genou ne faisait pas partie de la demi-jambe.

Donc j’ai dû refaire des séances aussi sur les genoux, dans l’année (mais dans un autre institut).

Les séances se sont bien étalées sur 12-16 mois, et en été, j’ai mis de l’écran total pour qu’ils puissent utiliser le même réglage que précédemment (et que la différence de contraste entre les poils et la peau soit toujours bonne).

Es-tu satisfaite des résultats ? Y a-t-il des repousses ?

Enfin, je me suis attelée à faire les aisselles. Mais alors que le contraste était top (peau claire, poils noirs), ça n’a pas beaucoup fonctionné. J’ai fini par abandonner au bout de 7 séances, mais j’ai constaté que ça avait diminué la densité des poils et ralenti la repousse.

Quant aux jambes, 5 ans plus tard, c’est toujours impeccable. Il reste quelques poils longs, mais ils sont fins et doux donc pas remarquables quand on passe la main dessus !

mollet après lumière pulsée
Voici le mollet de Julia après la lumière pulsée : il y a un tout petit poil qui reste…mais le voyez-vous ? 😉

 

Les genoux sont plus touffus que les demi-jambes, mais comme je fais les cuisses à la cire, les esthéticiennes me font mon petit genou touffu en même temps 🙂

Recommanderais-tu ce type d’épilation ?

Même si je retourne chez l’esthéticienne pour le maillot et les cuisses à la cire, je recommande les demi-jambes, surtout si les poils sont denses et foncés (oui on peut être blonde et avoir des poils visibles, tout n’est pas blond !).

Cinq ans plus tard, je suis tranquille et les quelques-uns qui repoussent, je les arrache comme une guerrière, à la main, tellement ils ne sont pas attachés solidement !

 

 

Un grand merci à Julia pour ce témoignage sur cette épilation que l’on nomme à long terme.

Est-ce que ça vous a donné envie de tenter ce type d’épilation ? Vous l’avez déjà faite ? Vous m’en parlez en commentaire ?

++

 

 

 

 

La lumière pulsée, j’ai testé, je vous raconte !
5 (100%) 3 votes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here