Epilation définitive Enquête sur l’épilation définitive au laser et à la lumière pulsée

Enquête sur l’épilation définitive au laser et à la lumière pulsée

SHARE
épilation au laser sur l'avant-bras
épilation au laser sur l'avant-bras

Au laser ou à la lumière pulsée, les méthodes d’épilation se démocratisent.

Alors pour laquelle opter et pourquoi ?

Voici les résultats de l’enquête, pour en savoir plus sur le thème de l’épilation définitive 😉

 

Voici les résultats de la grande enquête menée par Cosmopolitan et Marie-Claire sur l’épilation définitive (comprendre au laser ou à la lumière pulsée).

 

1er constat : ce n’est pas définitif

 

Le Docteur Michael SFEZ, médecin esthétique interviewé dans l’enquête, indique :

 

A terme, il y aura obligatoirement quelques petites repousses

 

 

Combien de temps / de séances ?

C’est très variable en fonction des zones à traiter : sur les zones photosensibles, il faudra « entretenir le résultat » (comprendre repasser plusieurs fois) donc il n’est pas possible de déterminer le nombre de séance à priori.

Mais en moyenne, il est indiqué qu’il faut compter environ 6 séances.

Et là, stupeur, ils indiquent qu’une peau claire n’est pas obligatoire pour le laser (et la lumière pulsée) : les peaux noires et mates peuvent également être traitées.

Hum hum…. ceci vient en totale contradiction avec l’article sur le laser et la repousse paradoxale.

 

Epilation laser sur peau claire avec grains de beautés

Une jeune femme, Clémence, cherche à se faire épiler définitivement les avants-bras.

Le médecin dermatologue, le Docteur Laurence Netter lui indique qu’il n’y a pas de contre-indication à priori :

  • ses poils sont foncés
  • sur une peau claire
  • les poils sont un peu fins donc il faudra sans doute repasser plusieurs fois
  • on ne passera pas sur les grains de beauté

 

Bien sûr avant de commencer, on procède à un test sur un petit carré de peau, afin de vérifier qu’il n’y a pas de réaction allergique face au traitement.

épilation au laser sur l'avant-bras
Voici un test sur un carré de peau pour une épilation au laser sur l’avant-bras

 

 

Selon la jeune fille lorsque la dermatologue lui demande ses impressions :

ça ne fait pas mal du tout !

Quels sont les risques ?

La jeune femme interroge la dermato afin de savoir s’il y a des risques liées à la pratique du laser.

La réponse :

Le seul risque du laser, c’est de brûler la peau

Cela peut arriver si l’on passe sur un grain de beauté, ou si l’on sous-estime le bronzage par exemple : cela va créer une petite croûtelle qui pourrait – dans le pire des cas – après avoir disparu, laisser une petite tache blanche.

Selon la loi de 1962, seuls les médecins sont habilités à pratiquer l’épilation au laser ou à la lumière pulsée.

Dans la pratique, beaucoup d’instituts le font également….

 

Epilation à la lumière pulsée en institut

S’ensuite une interview d’une jeune femme, esthéticienne dans un institut de beauté parisien, qui explique les différentes questions posées aux clientes afin d’en savoir plus sur les différents points suivants :

  • le phototype, c’est-à-dire la couleur de peau ;
  • la taille du poil ;
  • vérifier que la personne n’est pas enceinte (ce qui est une contre-indication majeure)
  • qu’elle n’a pas d’antécédents médicaux,
  • pas de problèmes cardiaques, etc.

Enfin, comme pour le laser, on effectuera un test sur un carré de peau, et on attendra une petite heure pour une peau blanche et jusqu’à 24h pour une peau foncée avant de vérifier que la peau réagit bien au test.

 

épilation à la lumière pulsée - aisselle
Epilation à la lumière pulsée : test sur une aisselle

La personne qui se fait flasher sur la photo ci-dessus indique qu’elle ressent une légère sensation de picotement au moment où l’appareil agit.

Mais surtout pour une zone comme les aisselles, vraiment peu étendue, pourquoi ne pas directement opter pour une solution vraiment définitive ?

 

Pas sur les peaux noires

Enfin, on nous indique qu’il n’est pas possible de faire de la lumière pulsée sur les peaux noires car l’appareil – qui va agir sur la mélanine, responsable de la couleur de la peau mais aussi de la couleur du poil – n’est pas capable de faire la différence entre la peau et le poil…

Et pourtant le laser le fait, lui.

D’où ma question : quel intérêt à faire de la lumière pulsée plutôt que du laser ?

 

Quoi qu’il en soit, au vu de ces différentes explications, je ne me sens pas particulièrement convaincue personnellement. Et vous ?

Et quitte à investir un peu, autant que ce soit vraiment définitif avec l’épilation électrique. Enfin ce n’est que mon avis… mais je le partage 😉

 

Sinon, certains ont opté pour la lumière pulsée ou le laser et en sont satisfaits par ici ?

N’hésitez pas à venir m’en parler en commentaires 🙂

 

 

 

Enquête sur l’épilation définitive au laser et à la lumière pulsée
4.2 (84%) 5 votes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here